01 81 69 59 00

Prolongation d’un arrêt de travail

Posté le : 03/06/2019

Un salarié bénéficie d’un arrêt de travail, prescrit par un médecin hospitalier. Sa santé n’étant pas rétablie au dernier jour de cet arrêt, il contacte son médecin traitant, mais celui-ci est en congés. Il décide alors de prendre rendez-vous auprès d’un autre médecin qui prolonge l’arrêt de travail. Faisant valoir que cette prolongation n’avait pas été prescrite par le médecin prescripteur de l'arrêt initial, la caisse primaire d'assurance maladie refuse de régler les indemnités journalières y afférant. « A tort », estime la Cour de cassation : si en principe, seul le médecin initial ou le médecin traitant peuvent prolonger un arrêt de travail, il en va autrement lorsqu'il y a impossibilité de rencontrer ces professionnels le dernier jour de l'arrêt de travail, date à laquelle s’effectue la prolongation.